Top 10 Réussir son entretien d’embauche (Confirmé)

Confirmé

Réussir son entretien d’embauche c’est séduire son interlocuteur et ce n’est pas aisé. Aravati vous propose donc ce petit top destiné aux habitués recherchant un emploi afin de confirmer leur carrière. Vous trouverez ici plusieurs points clés pour devenir pertinent dans votre recherche, vous êtes prêt ? C’est parti !

– Gérer sa voix

Gérer sa voix

Capter l’attention c’est tout un art. On ne va pas faire de vous des artistes mais vous donner quelques petites astuces pour amener votre interlocuteur à être concentré sur ce que vous dites.
Avant de commencer l’entretien prenez le temps de vous asseoir confortablement et faites un exercice de respiration ventrale/abdominale afin de vous calmer et préparer votre voix. Durant l’entretien ne débitez pas votre texte, la vitesse n’est pas recommandée, prenez votre temps et ar-ti-cu-lez ! Le fait de prendre son temps vous permettra d’accentuer les mots importants ainsi que de laisser quelques silences. Vous serez plus enclin à créer du rythme ! Une voix posée et rythmée sera votre atout majeur pour capter l’attention du recruteur.

 

– Noter les informations importantes

Noter les infos

Tout est dit dans le titre. Si vous avez à passer un second entretien pour confirmer que vous êtes le bon candidat, l’une des premières questions auxquelles vous devrez faire face sera de résumer ce dont vous vous souvenez du précédent entretien. Notre mémoire peut nous faire défaut mais pas un papier rapidement rédigé en fin d’entretien et relu en préparation du second ! Parfois, rien de plus simple qu’un calepin et un stylo pour faire bonne impression.

 

– Le Raisonnement

raisonnement

Les questions qui vous sont posés peuvent parfois surprendre, on est jamais complètement préparé même lorsqu’on enchaine les entretiens. Lorsqu’une question improbable ou délicate est posée, pas d’inquiétude ni de stress ! Ce genre de question par essence n’a pas de bonne réponse toute faite, le recruteur cherche simplement à tester votre capacité de raisonnement.  Faîtes-vous confiance pour répondre et n’oubliez pas, vous pourrez toujours vous rattraper !

 

– Écrire ses erreurs

écire ses erreurs

Tant que ce n’est pas sur papier, la réflexion n’existe pas. Prenez l’habitude de noter là où vous avez échoué : Quelle question m’a mise à mal ? Avais-je la bonne attitude ? On m’a fait des remarques ? etc.
Ensuite, soyez Agile ! A la manière de ces méthodes de gestion de projet, gérez votre recherche d’emploi en itérant avec vous même. A chaque nouvel entretien, relisez vos notes et préparez-vous. Vous ne referez pas les mêmes erreurs. A force de réaliser cet exercice on arrive à s’approcher du sans faute et par là même de devenir le candidat idéal !

 

– Se rattraper

se rattraper

L’erreur est humaine, certes, mais encore faut-il la reconnaître. Il peut arriver de perdre le fil et de faire des erreurs que l’on regrette, en règle général, immédiatement. Si vous êtes dans cette situation, ne vous excusez pas mais reconnaissez l’erreur et corrigez vous. L’excuse sous entend que vous êtes en tord, la correction dédramatise et vous permet de repartir sur de bonnes bases. Cette attitude n’efface pas l’erreur dans la tête du recruteur mais montre que vous êtes capable de vous reprendre pour avancer sur de meilleures bases.
Lorsque vous sentez que vous perdez l’attention du recruteur n’hésitez pas à affirmer : « Il me semble que je ne convaincs pas ». Cela pousse le recruteur à expliquer son attitude afin que vous puissiez corriger ce qui a mal été compris ou ce qui manque à votre discours. Pour finir, si malheureusement vous n’avez pas identifié vos erreurs sur le moment, n’hésitez pas à envoyer un mail pour vous expliquer plus clairement, il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir !

 

– Préparer son entretien

Préparer l'entretien visuel

La réussite de l’entretien repose beaucoup sur sa préparation en amont. Se renseigner sur l’entreprise, sur le poste, lire des articles sur le web à propos de la structure, en comprendre ses valeurs, vont vous permettre d’une part de préparer des questions éventuelles mais aussi d’identifier les points clés de votre profil à mettre en avant. Cela évite les mauvaises surprises ou le « hors sujet » en entretien.

 

– Être à l’aise avec son parcours

Etre à l'aise avec son parcours visuel

Pour avoir un discours fluide et pertinent, il faut maitriser son propre parcours ! Cela semble évident mais ce n’est pas si simple… Relire son CV, sélectionner les informations importantes, se remémorer les missions principales sur chaque poste occupé vous permettra d’être synthétique tout en étant très pertinent.

 

– Rester soi-même

Rester soi-même visuel

Il est inutile d’essayer d’être quelqu’un d’autre en entretien. Cette posture sera soit ressentie immédiatement par votre interlocuteur, soit vous amènera à être recruté pour les mauvaises raisons. Rester transparent et mettre en avant ce que l’on maitrise le mieux en acceptant et en reconnaissant certaines faiblesses sera plus efficace !

 

– Savoir être synthétique

Savoir être synthétique visuel

Il vaut mieux susciter la curiosité et les questions que de noyer son interlocuteur avec trop d’informations. Si vous perdez l’attention du recruteur en face de vous c’est sans doute que vous entrez trop dans les détails de chaque étape de votre vie professionnelle. La préparation reste la méthode la plus efficace pour être synthétique et maitriser, d’avance, ce que vous allez communiquer et ce que vous laisserez de côté. Sauf indication contraire, il est préférable de décliner son parcours de façon chronologique en insistant davantage sur les expériences les plus récentes. Si vous avez 10 ans d’expérience, rappelez-vous que votre interlocuteur n’a sans doute pas besoin de connaitre tous les détails de vos premiers jobs d’étudiant !

 

– Exprimer ses objectifs

Exprimer ses objectifs visuel

Le recruteur va apprécier que vous soyez en mesure d’exprimer vos objectifs professionnels de façon claire : les raisons qui vous poussent à changer de poste, ce que vous attendez de votre futur job, ce que vous savez et aimez faire et les challenges que vous souhaitez relever. Le fait d’avoir préparé l’entretien en amont vous permettra d’adapter votre discours pour être en adéquation avec le poste proposé.

 

En conclusion rien n’est jamais perdu. Soyez confiant, nous avons tous des moments où l’on se trompe, l’important étant de reconnaitre nos fautes pour mieux repartir ! Améliorer nos performances en entretien n’est pas si compliqué, un papier, un stylo et une bonne bouffée d’air pour faire baisser le stress.

N’oubliez pas de vous mettre sur votre 31, et bonne chance pour la suite !

Notre actualité