Top 5 Réussir son entretien d’embauche (débutant)

Réussir son entretien d’embauche c’est séduire son interlocuteur et ce n’est pas aisé. Aravati vous propose donc ce petit top destiné aux jeunes recherchant leur premier emploi ou un stage. Vous trouverez ici 5 points clés pour devenir pertinent dans votre recherche, vous êtes prêt ? C’est parti !

1 – Le CV : attention aux créatifs

Bien rédiger son CV n’est pas évident car derrière cet exercice se cachent quelques règles de base à bien prendre en compte.
Tout d’abord, sachez qu’un recruteur ne passe pas plus de 30 secondes à lire votre CV il faut donc être pertinent tant dans le fond que dans la forme. Afin de réussir cet exploit il faut être honnête avec son parcours personnel et ne pas tricher (même LinkedIn vous traque!). De plus, la forme a une importance capitale car elle doit permettre une lecture rapide et claire, voici quelques bons et mauvais exemples :

~ Le mauvais exemple : 
Comme vous pouvez le voir, l’information est noyée dans le design. Soyez critique, la métaphore de l’arbre des connaissances est vue et revue, de trop nombreuses couleurs cohabitent et pour finir les règles de mise en page basiques ne sont pas respectées.

Cvpourri


~ Le bon exemple : 
N’oubliez pas, le design sert le fond pour le mettre en valeur et faciliter sa compréhension. Alors simplifiez au maximum ! Ce principe de base, a contrario de ce qu’on peut penser au premier abord, donne de la valeur à vos objets graphiques, ils ne sont plus noyés. Ici la glace devient un objet primordial et amène la baseline de Kelly Haller : « Le grandes idées sont faites pour être partagées ».

CVclasse

Soyez donc concrets, simple et directs. L’information n’a de valeur que si elle est assimilée par le lecteur. N’oubliez pas de vous relire pour éviter les fautes !

NB : Comme on est sympa on vous propose de découvrir des templates pour créer votre CV facilement tout en respectant les petits trucs et astuces présentés ici :
Le CV SlideShare interactif via LinkedIn (nécessite un profil bien complet)
Des templates en libre service (nécessite photoshop)

 

2 – Qui suis-je ? 

Ah ! La fameuse question sur laquelle on peut débattre des heures avec son subconscient sans jamais réellement s’en dépêtrer.  Hélas c’est vrai, mais là on vous demande de le faire dans une optique purement professionnelle ce qui simplifie grandement la tâche !
Sachez répondre donc à ces questions : Qu’ai-je réalisé jusqu’ici ? Qu’est ce qui me plait et ne me plait pas ? Quelles sont mes compétences et comment puis-je les mettre au service d’une entreprise ?
Mes forces, mes faiblesses…?
N’oubliez pas, ces questions vous aurez à y répondre devant le recruteur,
autant déjà connaître les réponses !

 

3 – Se renseigner sur le poste

 

Une erreur bien courante et malheureuse est le manque de renseignement du postulant sur le poste qu’il convoite.
Le minimum est de bien lire le descriptif de poste et se l’approprier, bien déterminer quel sera votre rôle, ainsi que les compétences nécessaires afin de réussir la mission qui vous sera confiée.
Internet ce bel outil vous permet de réaliser des recherches rapides pour découvrir en règle général qui sera votre interlocuteur. Il faut donc approfondir ces pistes, n’oubliez pas que votre mission est de séduire, alors pourquoi ne pas préparer le terrain ? Si vous orientez votre discours par rapport à votre interlocuteur, votre histoire sera belle et convaincante, autant dire que vous avez déjà marqué vos points !

 

 

4 – Se renseigner sur l’entreprise

google (1)

 

Faire cet effort c’est déjà mettre un pied dans votre futur bureau ! Il est important de bien comprendre quelle est l’histoire de l’entreprise, ses valeurs, ses ambitions. Mais aussi, qui sont ses acteurs, ses produits et services etc. Vous serez, à minima, fixé sur l’environnement de travail et pourrez en tirer des conclusions sur votre bonne intégration ainsi que votre réel engouement pour le poste.
Mais aussi prouver votre motivation, vous avez fait la démarche et pouvez en parler. C’est une réelle
plus-value d’être capable de dire « je vous connais, j’ai pu voir… »

N’oubliez pas qu’il est de bon ton de compléter vos informations récoltées en posant des questions plus précises au recruteur :
– Dans quel service vais-je évoluer ?
– Qui seront mes futurs collègues ?
– Quelles sont les problématiques auxquelles sont soumises les équipes en place ?
– etc

 

5 – Soyez vous même ! 

macdo

Facile à dire n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est une règle capitale.
Les recruteurs recherchent des personnalités capables de bien s’intégrer aux équipes en place. Si vous trahissez qui vous êtes pour mieux décrocher le job, vous vous exposez à ce que la mission se passe mal et finir par démissionner. Retour à la case départ en somme.
Faites confiance aux recruteurs et surtout faites-vous confiance, si vous n’êtes pas taillé pour l’environnement d’une mission, un autre poste le sera et une belle aventure pourra commencer.

 

En conclusion, il vous faut expliquer que vous êtes le meilleur candidat sans tomber dans l’arrogance. Vous avez fait vos recherches, vous savez qui vous êtes et votre CV est le reflet de vous-même, honnête et clair.

N’oubliez pas de vous mettre sur votre 31, et bonne chance pour la suite !

 

Notre actualité